Comment l'ostéopathie peut soulager une sciatique ?

  • Les motifs de nos patients
  • 20 Février 2021
  • Aucun commentaire

Parlons aujourd’hui de la sciatique et de ce que l’ostéopathie peut y apporter.

Qu'est-ce qu’une sciatique ?

La sciatique est un terme désignant une douleur sur le trajet du nerf sciatique. Si des douleurs lombaires s’ajoutent, on parle alors de lombosciatique. Si la douleur est tronquée, par exemple seulement au niveau de la fesse ou seulement au niveau du mollet, on parlera plutôt de sciatalgie.

Mal de dos suite à une sciatique

Le nerf sciatique est le nerf le plus volumineux du corps. Il assure à la fois des fonctions sensitive et motrice du membre inférieur. Il nait de plusieurs racines au niveau des vertèbres lombaires et sacrées, ce qui permet de déterminer la cause selon la localisation de la douleur : deux racines principales sont souvent en cause à savoir L5 et S1.

Quels sont les symptômes de la sciatique ?

La douleur est souvent le symptôme principal. Elle n’a cependant pas la même localisation selon la racine du nerf touchée :

Une sciatique L5 donnera une douleur dans la fesse, puis sur le côté de la cuisse, le côté de la jambe, et jusqu’au dos du pied.

Sciatique L5

Une sciatique S1 donnera une douleur dans la fesse, derrière la cuisse, derrière la jambe jusqu’à la plante du pied.

Sciatique S1

La douleur est de nature variable pouvant aller d’une tension jusqu’à la sensation d’une décharge électrique. Parfois des fourmillements sont associés ainsi qu’une perte sensitive. Un déficit moteur peut être présent dans les atteintes les plus graves.

La plupart du temps, la sciatique fait mal uniquement d’un côté, mais dans certains cas, elle peut être bilatérale.

La douleur est souvent déclenchée par un effort comme le fait de porter quelque chose de lourd. Elle est souvent aggravée par la position assise, les efforts, la toux ou l’éternuement.

Quels sont les signes de gravité de la sciatique ?

Une douleur sciatique n’est, dans la plupart des cas, pas une urgence médicale. Mais il existe des signes de gravité auxquels il faut faire attention notamment :

  • Une fièvre associée
  • Une douleur très intense voire insupportable
  • Une paralysie totale ou partielle du membre inférieur
  • Des troubles sphinctériens

Si ces symptômes apparaissent en association avec une douleur sciatique, il est impératif de consulter rapidement un médecin.

Consultation médecin

Que peut faire l’ostéopathe en cas de sciatique ?

La sciatique est un motif de consultation récurrent en cabinet d’ostéopathie. Lorsque les signes nécessitant un avis médical préalable sont écartées, l’ostéopathe peut avoir un impact positif sur ce type de douleurs.

 

L’ostéopathe déterminera dans un premier temps la cause précise de la sciatique : il va donc chercher la ou les zone(s) où le nerf sciatique peut être comprimé ou irrité. Il va associer les informations qu’il reçoit du patient, comme la localisation de la douleur, avec ce qu’il retrouve en posant les mains sur les structures pouvant être à l’origine de la sciatique. Une fois la cause identifiée, l’ostéopathe peut alors utiliser plusieurs types de techniques, selon l’origine du problème.

Il peut y avoir des dysfonctions ostéopathiques locales, qui vont directement avoir un impact sur le nerf sciatique mais aussi d’autres dysfonctions dans le reste du corps, qui auront une influence indirecte sur la souffrance liée à la sciatique.